Extrait de journal I

L'Armée Autonome se nomme elle-même ainsi et si sa nature n'est en rien secrète, ses agissements le sont.
Répondre
Alangorha
Chef de Clan
Messages : 33
Enregistré le : 09 avr. 2017 - 10:26

Extrait de journal I

Message par Alangorha » 13 déc. 2017 - 15:10

Extrait du journal du seigneur Alangorha, daté du 12ème jour de la saison chaude 206, rapporté par un valet de chambre (un peu trop) curieux

"... Voilà plus de soixante ans que mon frère et moi arpentons ces terres. Melhnor peine à nous cacher ses derniers secrets. J'ai pris la décision de quitter la corporation commerciale une nouvelle fois. Cette vieille amie avec qui nous avons évolué, échoué, conquis et perduré. Désormais, il est temps de nous dire au revoir.

Je laisse mon alliance bien-aimée aux mains du seigneur Mehoinerus. Je n'ai aucun doute sur sa loyauté et sa capacité à gouverner nos trois régions. Il peut bien en disposer comme il le souhaites, il le mérite. Le baron rouge, mon frêre, s'est tourné vers l'armée pourpre, une coalition de seigneurs de guerre vouant un culte aux dieux les plus sanguinaires, non sans respecter un simple code d'honneur qui s'applique au prix du sang. Ses cavaliers couvriront les champs de bataille d'une marée sanglante.

Pour ma part, les penchants pour le savoir et la science qui m'animent me poussent à rejoindre une alliance que j'ai jadis vaincus. Les roitelets Enzo et Orishina sont aux commandes de l'armée autonome depuis beaucoup trop longtemps. Voilà des lustres qu'ils se sont détournés de leurs devoirs envers l'alliance. J'éprouve une réelle peine pour ces chefs de clans, fidèles à l'armée autonome, qui se retrouvent dans l'impossibilité de prendre la moindre décision, entravés par lesdits seigneurs qui, inactifs, cloîtres dans leurs cités, tiennent leurs frères autonomes pieds et poings liés. L'armée autonome a soif. Non pas de vengeance ni de violence mais de vie et de connaissances. Il est temps pour elle de respirer à nouveau.

Ce matin, j'ai été élu chef de l'armée autonome. Je me suis entouré des plus grands dirigeants de l'alliances : chefs de clan, chefs de guerre, alchimistes, érudits et négociants.. Tous ont répondu à mon appel. Même des émissaires des Fils d'Icare ont accepté de siéger à mon conseil (des fanatiques de technologies modernes qui voient en la science et la connaissance le moyen de se défaire de l'emprise des dieux et de se libérer de leurs chaines).

Désormais, nous sommes tous réunis et unis par une même passion, vers un même but : remettre l'armée autonome sur la voie pour laquelle l'ont créée ses fondateurs. Faire de l'armée autonome le fer de lance de notre civilisation en matière de technologie et de savoir encyclopédique. Divers objectifs furent établis durant le dernier conseil. Les chefs de clan et les chefs de guerre veulent redorer le blason de l'alliance et rétablir son honneur, quel qu'en soit le prix. Les alchimistes quant à eux désirent un lieu où étudier et expérimenter, loin des regards et des morales éthiques du monde. Tandis que nos chercheurs envisagent de parcourir Melhnor en quête d'un savoir encore non découvert, d'une connaissance à approfondir, sous couvert d'une caravane diplomatique. Nos forces maintenant réunies permettent à nos érudits de se rendre quasiment où bon leur semble, sous bonne escorte, sans risquer d'être ennuyer par d'autres choses que des bêtes sauvages.

De telles mises en oeuvre nécessitent un lieu au sein duquel l'armée autonome pourra évoluer librement, un quartier général, une terre d’accueil. Le cœur vivant de notre grande alliance dans lequel régnerait la sécurité et la justice, l'égalité entre chaque frère autonome, indépendamment des lois du monde. Le plus ultime des honneurs serait de pouvoir entreprendre notre renaissance directement à partir de la forteresse millénaire de Parjhom, au bord de l’Ile Assaron, actuellement occupée par le temple de l'ombre. Mais je crains que le souvenir de mes actions passées hante toujours la mémoire des fils des ténèbres. Même le temps ne pourra pas effacer ces erreurs de leur cœur, ni les encourager à considérer la volonté de résurrection de l'armée autonome d'une manière bienveillante et compatissante. Ainsi, notre terre d’accueil est à chercher ailleurs..."

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité